Nous sommes actuellement le 28 Novembre 2021, 02:27

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 24 Août 2016, 16:32 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
Ce sujet m'est réservé et je vais rassembler ici tout ce qui concerne l'univers et les événements qui précède le début de la partie.
Si vous avez des questions sur ce qui est posté ici, posez les de préférence dans le sujet dédié « UNIVERS ET BG : échanges et précisions » dans les annonces ou sinon dans le HRP général.



SOMMAIRE


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Août 2016, 16:41 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
CARTES

La Terre du milieu au 3ième âge
Commençons par la carte que vous connaissez tous, celle du seigneur des anneaux, celle qui ressemble le plus à la carte qui nous servira bien qu'elle soit "dans le futur" par rapport à notre partie et l'histoire ne sera pas la même.
Donc certaines des villes/villages/routes n'existeront pas dans votre partie.

Lien cliquable si vous voulez la taille réelle pour pouvoir zoomer
► Afficher spoiler
http://www.arda-cartes.net/3Age/3A.gif
Image

Arda au second âge avant la submersion de Numenor
Maintenant prenons un peu de hauteur sur la carte que vous connaissez tous afin de voir Arda (= le Terre en elfe) dans sa globalité avant la submersion de Numenor. A cette époque, il était toujours possible d'atteindre physiquement le contient des valars : valinor. La submersions de Numenor a provoqué l’immersion de certaines régions côtières mais je ne pense pas que cette carte le prenne en compte donc les contours de la terre du milieu sont tel que vous les connaissez.
► Afficher spoiler
http://img4.hostingpics.net/pics/235767j664x4.jpg
Image

Arda au second âge, avec le Beleriand "englouti"
Voyons maintenant la physionomie d'Arda au premier âge, avant la création de Numenor. Toute l'histoire se passe au Beleriand qui se situait à l'Ouest de la terre du milieu que vous connaissez. Le beleriand a été presque entièrement engloutie quand les valars sont venus mettre un terme aux agissements de Morgoth pour le bannir à jamais. C'est très clair sur cette carte. Je la met car il est possible que je fasse des références à cette époque mais sans que cela vous soi préjudiciable si ça ne vous intéresse pas.

► Afficher spoiler
http://image.noelshack.com/fichiers/2012/51/1356056242-490j.jpg
Image

Carte de base de la partie
► Afficher spoiler
Pièce jointe :
BM Principale 5.jpg


Vous n’êtes pas autorisé(e) à consulter les fichiers insérés à ce message.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Août 2016, 16:42 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
LES NUMENOREENS ET LA LIGNEE D'ELROS

Bien, j'ai enfin terminé la relecture du silmarillion et vous trouverez ci-dessous des passages qui nous renseignent sur les Numenoréens : us et coutumes, caractéristiques, lignée etc... tout ce qui les distingue des autres humains et des elfes.
Les passages qui nous apportent réellement des éléments intéressants sont malheureusement peu nombreux mais enfin, c'est déjà ça.
J'ai également apporté des précisions sur la lignée d'Elendil après les arbres généralogiques.

Ascendance Noldor d'Elros

Les Noldors sont l'un des 3 peuples elfes qui ont atteint Valinor lors du premier âge, en réponse à l'invitation des valars. Mais ils ont quitté le continent des dieux suite au vol des silmarils par Morgoth, 3 magnifiques joyaux créés par le plus talentueux des leurs : Fëanor. S'en suite de nombreuses guerres en terre du milieu (dans le beleriand). La plus prestigieuse des Noldors encore en vie est Galadriel.

Image

Ascendance Teleri d'Elros

Les Teleri est le troisième peuple à avoir traversé les terres du milieu vers l'Est à l'invitation des valars pour venir s'installer à Valinor. Mais certains d'entre eux préférèrent rester en terre du milieu. On les appelle les Elfes gris et leur seigneur Thingol (=Elwë) était le roi de tous les elfes en beleriand avant l'arrivée des noldors. Il a épousé une maïar, Melian, rien que ça.

Image

Ascendance mortelle : les 3 maisons des Edains

La première des maisons des Edains est celle de Bêor. La première à passer les montagnes bleues (=Ered Luin) pour rejoindre le Beleriand au premier âge. Là les Edains devinrent les vassaux des rois elfes Noldors et prouvèrent leur valeur dans les guerres contre Morgoth.

Image

Sur cette dernière image, les autres maisons des Edains.
Image

Les numénoréens de la lignée d'Elros descendent des 3 maisons des Edains mais également des Teleri, des Noldors et même de Melian la Maiar. C'est ce qui les distingue et les rend autrement plus puissant que les autres mortels. A la fin du premier âge et pour honorer tous les sacrifices qu'ils avaient consenti, Illuvatar a créé pour eux l'île de Numenor et leur a octroyé une vie plus longue. La majorités des Edains qui avait survécu au premier âge ont donc fait voile sur l'île.

Par l'intermédiaire de Silmarien, fille aînée de Tar-Elendil, quatrième roi de Númenor, Elendil (celui de la partie) descend de la Maison d'Elros.
Silmarien était le premier enfant du roi Tar-Elendil, et la sœur aînée de Tar-Meneldur, mais c'est lui et non elle qui qui fut désigné comme héritier du trône. Elle épousa un certain Elatan d'Andúnië, et d'eux fut issue la lignée des Seigneurs d'Andúnië. Silmarien reçut l'Anneau de Barahir de son père, et il se transmit à ses descendants jusqu'à Elendil.

Image
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Août 2016, 17:53 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
Chronologie des événements précédant la partie

Le premier âge

Ici, pas de chronologie mais un résumé des événements dans l'ordre dans lequel ils se sont produits.
Il s'agit de la création d'Arda, la terre qui est née des chants d'Eru Illuvatar et des valars. La première guerre entre Morgoth et les autres valars y est racontée, avant même que les elfes (les premiers nés) n'apparaissent.
Puis les elfes sont arrivés, très à l'Est des terres du milieu et dans l'obscurité, sous la seule lueur des étoiles de Varda (Elbereth) la première des Valier (valar féminin). Les Valars les invitèrent à rejoindre Valinor mais tous n'acceptèrent pas. Seuls 3 clans traversèrent les terres du milieu pour les suivre : les Vanyars, les Noldors et les Teleri. Les autres elfes sont nommés les elfes de la nuit car ils n'ont jamais connu la lumière de Valinor. Il faut cependant noter que certains Teleri préférèrent rester en Beleriand et ne rejoignirent pas Valinor, ils furent appeler les elfes gris.

Les deux immenses arbres de lumière furent créé et ce fut alors l'apogée de Valinor. C'est à cette époque que furent forgés les silmarils par les Noldors, ces joyaux qui contenaient la lumière des arbres du continent d'Aman. Mais Morgoth vint avec ungoliant (une énorme mais alors énorme araignée), détruisit les arbres et s'empara des 3 silmarils. Alors les noldors firent serments de retrouver les silmarils et de poursuivre quiconque les détiendrait et cela contre la volonté des Valars. Ils quittèrent Valinor pour les terres du milieu, en beleriand et d'innombrables maux s'en suivirent mais également des actes encore chantés et célébrés aujourd'hui.

Les humains apparurent à cette époque. Les Edains se distinguèrent parmi eux et ils sont les seuls à avoir encore la confiance des eldars car ils ont été leur vassaux et leurs alliés dans les périodes sombres.

Le Premier Age vint à terme avec la Grande Bataille au cours de laquelle l'Armée de Valinor jeta bas le Thangorodrim (Angband, la forteresse de Morgoth située au nord de Beleriand) et ruina le pouvoir de Morgoth. Car ce dernier avait finit par prendre le contrôle de la quasi totalité du Beleriand et avait détruit tous les royaumes que les elfes et les hommes y avait fondés et tué la plupart de leurs rois et princes. Alors que la fin semblait proche, Earendil le plus grand de tous les marins que le monde a connu, brava l'interdit pour aller plaider la cause des elfes et des hommes auprès des valars.
Les dieux ne restèrent pas sourds aux souffrances des deux peuples et préparèrent leurs armées. Cette bataille est nommée : la guerre de la grande colère.

"Enfin, la puissance de Valinor surgit de l'Occident, le défi des trompettes d'Eönwë fit résonner le ciel et le Beleriand fut embrasé de la gloire de leurs armes. L'armée des Valar avait prit des formes si jeunes, si belles et si terribles que les montagnes tremblaient sous leurs pas. " Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 24

Le Beleriand avait été tellement dévasté par les combats qu'il fut submergé par les eaux, entraînant un bouleversement radical de la géographie de la Terre du Milieu.
Par la suite, la plupart des Noldor s'en retournèrent à Valinor ; mais nombreux aussi furent les Sindar qui vinrent à passer la Mer.

Le Second Age

Des sombres temps pour les Humains de la Terre du Milieu, mais des années de gloire pour Númenor. Des événements en Terre du Milieu, on ne sait point grand-chose : les documents sont rares et brefs, et leurs dates souvent incertaines.

Au début de cet âge, les Grands Elfes étaient encore nombreux, vivant, pour la plupart, au Lindon, à l'ouest de l'Ered Luin ; mais avant que ne fût érigé le Barad-dûr, les Sindar passèrent à l'est en grand nombre, et certains fondèrent des royaumes dans les lointaines forêts. Là, ils régnèrent sur un peuple composé en majeure partie d'Elfes Sylvains. Thranduil, Roi au nord de Vertbois-la-Grande, était de ceux-là. En pays Lindon, au nord de la Lune, vivait Gil-galad, dernier héritier des souverains Noldor en exil. On le reconnaissait en tant que Grand Roi de tous les Elfes d'Occident. Au Lindon, au sud de la Lune, vécut Galadriel, la plus illustre des femmes-Elfes. Elle était sœur de Finrod Felagund, Ami des Hommes, qui fut un temps Roi de Nargothrond, et qui donna sa vie pour sauver Beren fils de Barahir.

Par la suite, certains Noldor se rendirent en Eregion, à l'ouest des Monts Brumeux, et aux abords de la Porte Ouest de la Moria. Et cela, parce qu'ils avaient appris qu'on avait découvert du mithril dans la Moria. Les Noldor étaient des artisans émérites, et moins hostiles aux nains que les Sindar ; c'est ainsi que se noue une amitié entre les Gens de Durïn et les forgerons-Elfes d'Eregion, la plus étroite qui fût jamais entre les deux races. Celebrimbor était seigneur d'Eregion et un grand orfèvre, le plus grand parmi les siens ; il descendait de Fëanor, le créateur des silmarils.

Voici la chronologie :


Année (env.) Évènement
1 Fondation des Havres Gris et du Lindon.
32 Les édains atteignent Númenor.
40 env. De nombreux Nains abandonnent leurs anciennes cités dans l'Ered Luin, pour se rendre aux Mines de la Moria, dont ils viennent grossir la population.
442 Mort d'Elros Tar-Minyatur.
500 env. Sauron à nouveau s'agite en Terre du Milieu.
548 Naissance de Silmariën à Númenor.
600 Les premiers navires des Númenoréens apparaissent au large des côtes.
750 Les Noldor fondent l'Eregion.
1 000 env. Sauron, soucieux de la puissance croissante des Númenoréens, décide de se retrancher au Mordor et de fortifier la région. Il entreprend la construction de Barad-dûr.
1 075 Tar-Ancalimë devient la première Souveraine Régnante à Númenor.
1 200 Sauron tente de séduire les Eldar, Gil-galad refuse d'avoir affaire à lui ; mais les forgerons d'Eregion sont gagnés à sa cause. Les Númenoréens entreprennent la construction de ports permanents.
1 500 env. Instruits par Sauron, les forgerons-Elfes deviennent des maîtres en leur art. Ils commencent à façonner les Anneaux du Pouvoir.
1 590 env. Les Trois Anneaux sont parachevés en Eregion.
1 600 env. Sauron forge l'Anneau Unique dans les tréfonds de l'Oradruin. Il termine la construction de Barad-dûr. Celebrimbor pénètre les noirs desseins de Sauron.
1 693 C'est la guerre entre les Elfes et Sauron. Les Trois Anneaux sont cachés en lieu sûr.
1 695 Les armées de Sauron envahissent l'Eriador. Gil-galad envoie Elrond en Eregion.
1 697 L'Eregion est ravagée. Mort de Celebrimbor. Fermeture des Portes de la Moria. Elrond bat en retraite avec les débris de l'armée des Noldor, et fonde la cité-refuge d'Imladris.
1 700 De Númenor, Tar-Minastir mande une flotte importante au secours du Lindon. Défaite de Sauron.
1 701 Sauron est bouté hors d'Eriador. Les Terres d'Occident connaissent une longue période de paix.
1 800 env. A partir de cette époque, les Númenoréens entreprennent de coloniser les contrées du littoral. Sauron affermit sa puissance sur les territoires orientaux. L'ombre gagne Númenor.
2 251 Avènement de Tar-Atanamir. Début des luttes intestines et de la scission parmi les Númenoréens. Vers le même temps apparaissent pour la première fois les Nazgûl ou Spectres de l'Anneau, esclaves des Neuf Anneaux.
2 280 L'Umbar est puissamment fortifié par les Númenoréens.
2 350 Construction de Pelargir qui devient le principal port des Fidèles Númenoréens.
2 899 Avènement d'Ar-Adûnakhôr.
3 175 Tar-Palantîr reconnaît les erreurs de son peuple et affirme sa fidélités aux Valars. Trop tard, trop nombreux sont ceux qui se sont détournés. Guerre civile à Númenor.
3 255 Ar-Pharazôn le Doré prend le pouvoir.
3 261 Ar-Pharazôn fait voile et débarque sur les côtes d'Umbar avec un armée immense.
3 262 Sauron est fait prisonnier et emmené en captivité à Númenor.
Entre 3262 et 3310 Sauron séduit le Roi et corrompt les Númenoréens.
3 310 Ar-Pharazôn arme une puissante flotte.
3 319 Ar-Pharazôn attaque Valinor. Submersion de Númenor. Elendil et ses fils échappent au naufrage.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Août 2016, 17:54 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
Index des noms (personnages, lieux ou autre)

Tolkien était un génie des langues et de l'écriture et un moyen facile de lui rendre hommage, c'est d'utiliser une partie du vocabulaire qu'il a créé pour éviter les répétitions dans les posts. Car dans ses livres c'est vraiment flagrant ! Il y a de nombreuses appellations pour les lieux et les personnages afin d'enrichir la lecture (... et la rendre peu aisée parfois également, il faut quand même avouer). Loin de moi l'idée de vous torturer avec ça, mais cet index vous permettra entre autre de vous y retrouver sur le vocabulaire de base qui reviendra souvent sans avoir à me redemander à chaque fois.

Dunedain : synonyme de Numenoréen

Edain : Nom réservés aux humains amis des elfes. Trois tribus ou maisons les composent : la première est celle de Beör, la seconde celle de Marach et la troisième celle de Haleth ou de Halmir, son descendant. Seuls les Edains purent partir pour Numenor et on les appela dès lors les Dunedains ou les Numenoréens.

Ainur : "Les bénis", les premiers êtres créés par Iluvatar, l'ordre des Valar et des Maiar, nés avant la création de la Terre.

Akallabêth : "l'engloutie" ; mot Adûnaic (de Numenor) équivalent à Atalantë en Quenya. Titre aussi du récit de la submersion de Numenor. voir Numenor.

Aman : "Béni, libre de tout mal", nom du pays à L'Ouest, au-delà de la grande Mer. Egalement nommé : Valinor ou Le royaume bienheureux.

Amandil : "L'amoureux d'Aman", dernier seigneur d'Andunië à Numenor, descendant d'Elros et père d'Elendil. Partit pour Valinor et ne revint pas.

Ami des elfes : Les humains des 3 maisons de Bêor, d'Haleth et d'Hador, les Edains. Employé également pour les Numenoréens qui ne s'écartèrent pas des Eldar.

Amon Amarth : "Mont Destin", nom donné à Orodruin quand ses flammes se réveillèrent après le retour de Sauron de Numenor.

Anadûnê : "L'occidentale" = Numenor.

Andor : "le Pays de l'offrande" = Numenor

Arnor : "Pays du roi", royaume des Numenoréens au nord des Terres du Milieu, fondé par Elendil après qu'il eut réchappé de la submersion de Numenor.

Arda : nom de la Terre, Royaume de Manwë

Atalantë : "L'engloutie" = Numenor.

Aulë : Un Valar. Aulë le Forgeron façonna la Terre et créa les montagnes au Commencement des Jours. Il était le plus grand de tous les artisans et comptait au nombre de ses créations les vaisseaux d'Anar (le Soleil) et d'Isil (la Lune), la chaîne Angainor ou encore les Nains.

Beleriand : Terre engloutie à la fin du premier âge à la suite de la guerre de la grande colère et située à l'Ouest de la terre du milieu, au-delà de l'Ered Luin (les montagnes bleues). Seul le Lindon a survécut.

Beornides : branche des Northmen

Cirdan : "Le charpentier", elfe des Teleri, Seigneur des Falas, les côtes à l'Ouest de Beleriand. Gardien des ports Gris du golfe de Lhûn pendant le deuxième et le troisième âge.

Dunedain : "Les Edain de l'Ouest", ceux partis pour l'île de Numenor en récompense de leurs efforts et sacrifices. voir "Ami des elfes"

Edain : désigne les membres des Trois Maisons des Hommes. voir "Ami des elfes"

Eldar : désigne les elfes des 3 tribus (Vanyar, Noldor et Teleri) qui partirent de Cuivenen (lieux où les elfes apparurent) pour la grande marche vers Valinor.

Elfe de la nuit : tous les elfes qui ne traversèrent pas la grande mer et qui donc refusèrent de suivre les Valar à Valinor.

Elfe gris : voir Sindar

Elrond : Fils d'Eärendil et d'Elwing, choisit à la fin du premier âge d'être compté parmi les elfes et resta sur les Terres du Milieu. Maître de Fondcombe (Imladris), gardien de Vilya l'Anneau de l'Air qu'il reçut de Gil-Galad. Appelé Maître Elrond et Elrond le demi-elfe.

Elros : Fils d'Eärendil et d'Elwing, choisit à la fin du premier âge d'être compté parmi les humains et devint le premier Roi de Numenor (Tar-Minyatur). Atteignit un âge très avancé.

Galadriel : Fille de Finarfin et sœur de Finrod Felagund, un des chefs de la rébellion des Noldor contre les Valar. Epousa Celeborn à Doriath et resta avec lui sur les terres du milieu. Gardienne de Nenya l'anneau de feu.

Gil-Galad : fils unique de Fingon, Haut Roi des Noldor. Il était alors encore un enfant lorsque son père l'envoya auprès de Círdan aux Havres suite à la défaite de Dagor Bragollach. À la mort de son père lors de Nirnaeth Arnoediad, le titre de Haut Roi des Noldor passa à Turgon, roi de Gondolin, mais celui-ci périt lors de la chute de sa cité, en l'an 510 du Premier Âge, et Gil-galad devint alors le Haut Roi, dernier descendant de Fingolfin encore vivant. Ce n'est qu'après la submersion du Beleriand qu'il fonda son propre royaume entre les Montagnes Bleues et Belegaer sur la terre nommée Lindon, dernier vestige du Beleriand. En ce lieu, lui et son peuple prospérèrent jusqu'au retour de Sauron. Il vint à Gil-galad sous la forme d'Annatar, seigneur des dons, mais Gil-galad et Círdan refusèrent de l'écouter et le renvoyèrent. Voyant ses paroles peu appréciées, il se rendit en Eregion où les Noldor l'écoutèrent volontiers. C'est alors que Sauron aida les forgerons du Gwaith-i-Mírdain à forger les Anneaux de Pouvoir, mais il les trahit et créa l'Anneau Unique qui les gouvernait tous. S'ensuivit la première guerre des Eldar contre Sauron et Gil-galad fit appel aux Numenoréens, dont l'intervention fut décisive et permit la défaite de Sauron.

Dunlending : langage des hommes du pays de Dun ; désigne également le peuple des Dunlending. Des hommes "sauvages" vivant dans le sud des Mont Brumeux et dans les plaines qui les entourent.

Drughu : langage des Drúedain

Drúedain : voir dans le sujet sur les peuples. Issus de Numénor, peuples vivant caché dans les forêts

Khuzdul : langage des nains, seulement connus par eux et farouchement gardé secret

Lar : unité de mesure Numénorenne, équivalente à 5 km (soit la moitié de la distance séparant le centre de 2 hex ! Si c'est pas beau !

Lembas : Il s'agit d'un pain, confectionné par les Elfes, qui se présente sous la forme de fines galettes dorées. Le lembas peut être conservé très longtemps et présente des capacités nutritives élevées, « nourriss[ant] la volonté et donn[ant] une force d'endurance, ainsi qu'une maîtrise des nerfs et des membres dépassant celle des simples mortels1 ». Dans Le Seigneur des anneaux, Galadriel en offre à la Communauté de l'Anneau, et il constitue la principale nourriture de Frodon et Sam durant leur voyage jusqu'au Mordor.

Lossoth : Désigne à la fois le peuple vivant au Nord de l'Eriador et son langage. Ils occupent la baie de Forochel, dans les étendues glacées

Maiar : Ainur de moindre rang que les Valar

Manwë : Le premier des Valar, le maître d'Arda

Melkor : Grand valar rebelle, l'origine du mal après avoir été le plus puissant des Ainur. Nommé ensuite Morgoth, le roi noir, Bauglir, l'Ennemi

Miruvor : il s'agit d'une boisson consommée par les Valar en période de fête, dont les Eldar croient qu'elle est faite « à partir du miel des fleurs immortelles des jardins de Yavanna, bien qu'il fût clair et translucide ». C'est un cordial chaud et odorant. Elrond, le seigneur de Fondcombe, en offre une gourde à Gandalf au départ de la Communauté de l'anneau. Celui-ci en fait boire à trois reprises à ses compagnons lors de leur périple : uIl donne à ceux qui en boivent « une nouvelle force au cœur un nouvel espoir et une nouvelle vigueur".

Morgoth : Grand valar rebelle, l'origine du mal après avoir été le plus puissant des Ainur. Nommé également Melkor, le roi noir, Bauglir, l'Ennemi

Noldor : Les elfes profonds, seconde légion des eldars pendant la marche vers l'Ouest depuis Cuivenen, conduite par Finwë.

Northmen : Peuple vivant au Nord de la terre du milieu, à l'Est des Mont Brumeux et à l'Ouest de Vert-Bois-le-Grand (=la forêt Noire)

Numenor : "L'occidentale", "Terre d'Ouest", grande île crée par les Valars pour être le séjour des Edains après la fin du premier âge. Appelée aussi "Anadûnë", "Andor", "Pays de l'étoile" (à cause de sa forme) et après sa submersion Akallabêth, Atalantë et Mar-nu-Falmar.

Orquien : parlé des Orcs

parlé noir : voir le post langues ci-dessous.

quenya : La langue des elfes restés sur le continent de Valinor. La langue la plus prestigieuse (et difficile) des elfes. Très peu utilisée en Terre du milieu, sauf parmi les plus grands parmi les elfes.

rangar unité de mesure numénorénnes : cinq mille bonnes foulées ou enjambées (voir le sujet concerné ci-dessous)

Silmarils : Les 3 joyaux créés par Fëanor avant la destruction des Deux arbres de Valinor et donnant la même lumière

Sindar : elfes-gris. Ce nom fut donné à tous les elfes de la branche Teleri que les Noldors trouvèrent à Beleriand lorsqu'ils quittèrent Valinor.

sindarin : langage le plus répandu chez les elfes de la terre du milieu. Celui qui s'est peu à peu imposé parmi eux et répandu parmi les différentes branches.

Teleri : La troisième et la plus nombreuse des 3 légions des Eldars dans leur marche vers l'Ouest depuis Cuivenen, conduite par Elwë (Thingol) et Olwë. Nombre d'entre eux abandonnèrent la marche et restèrent sur les terres du milieu.

Ulmo : Valar le plus puissant après Manwë et Varda, Ulmo est le dieu de l'eau. Il peut s'avancer loin dans les terres grâces aux fleuves, lacs et rivières et connaît ainsi tous les besoins et les douleurs d'Arda. Les créatures du mal le craignent et c'est pourquoi elles évitent de s'aventurer sur l'eau. Il est également le Vala le plus proche des peuples d'Arda, autant les Elfes que les Hommes, et au Premier Âge, le seul à venir en aide aux Noldor exilés. Il apprit beaucoup aux Teleri et c'est grâce à lui que la vie put poursuivre sa progression malgré les méfaits de Melkor. À l'apparition des Elfes, lors d'un conseil des Valar, il était d'avis de laisser les elfes faire leurs propres choix et de ne pas les transporter en Valinor.

Valar : "Les puissants" ; nom donné aux grands Ainurs qui vinrent sur la terre au commencement du temps et assumèrent sa garde et le gouvernement d'Arda. Appelés aussi les dieux, les Grands, les seigneurs de l'Ouest, les seigneurs de Valinor

Valinor : Le pays des Valar à Aman, au-delà des montagnes Pelori. Appelé aussi la plaine fortifiée

Vanyar : première légion des eldars pendant la marche vers l'Ouest depuis Cuivenen, conduite par Ingwë.

Varda : Dame des étoiles. La plus grande des reines des Valar, l'épouse de Manwë. Également appelée Elbereth
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Août 2016, 22:44 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
Amandil, Elendil et les fidèles

Un extrait de question/réponse très important :
Luc :
Citer :
Ok, l'hérésie était que le chef ne sera pas le fils du dernier roi (Ar-Pharazôn) de Numenor qui meurt lors de son assaut sur les Eldars (conseillé par Sauron qui était prisonnier sur l'île de Núménór suite à sa défaite en terre du milieu contre les núménoréens) mais du conseiller du roi (Amandil) qui a été remplacé par Sauron. Le chef sera donc Elendil.

En gros, nos personnages principaux sont les seuls survivants de la tentative du dernier roi qui meurt lors de son assaut sur les Eldars. Car Amandil, alors qu'il s'en allait pour tenter de plaider la cause des hommes auprès des Valars, il fit promettre à son fils de ne pas suivre Ar-Pharazôn dans sa folie.

Elendil fit ce que son père voulait et c'est là que nous commençons sachant que nous avons aussi rallier d'autres maisons secondaires à notre cause (nos second personnages).

J'ai tout bon là ^^. Je devrais vraiment relire le Silmarillion >.<'.

Vince :
Citer :
Là tu te rapproches déjà beaucoup plus !
Elendil a suivi les conseil de son père mais je tiens à préciser qu'il faisait déjà parti des "fidèles", ceux qui sont toujours restés de cœur et d'esprit amis des elfes et des valars et ne les ont point jalousés pour leur vie éternelle. Elendil est de lui même plus que convaincu que la voie des fidèles est la voie de leurs ancêtres. Comme son père, il savait que les événements en cours menaient à la chute de Numenor et est profondément fidèles aux Valars. En quenya (le langage des elfes de Valinor), Elendil signifie : Amoureux des étoiles ou Ami des Elfes. C'est très important pour le RP de ton personnage.

Ensuite, c'est pas tant que vous avez rallié des maisons secondaires à votre cause, c'est juste que parmi tous les numénoréens, la majorité suivait le roi mais une minorité (ces fameux fidèles) ne partageait pas les sentiments qui gagnaient Numenor depuis plusieurs générations (et que Sauron n'a fait qu'attiser).
Le territoire d'Amandil et de son fils Elendil était situé à l'Ouest, il comprenait les ports qui autrefois accueillait les elfes venus de Valinor avant que les Numénoréens ne changent d'attitude avec eux. A partir de ce moment là, plus aucun navire n'a accosté sur les ports d'Andunië, fief d'Amandil, car ils étaient tristes de la tournure des événements et c'était de toute façon devenu trop dangereux pour eux. Ils venaient pourtant, pendant un temps encore, en secret accoster pour aider les fidèles.
C'est à Andunië que les fidèles étaient les plus nombreux et c'est donc logiquement Amandil qui est devenu le "chef" des fidèles, qui étaient comme des résistants. Il y avait des fidèles partout sur Numenor ceci dit. Une guerre civile a fait rage et ces derniers étaient traqués, torturés et tués suite à l'arrivée de Sauron.

Autre élément qui me vient à l'esprit et qui servira pour le BG de Coco ou d'autres de vos personnages si vous le souhaitez. Certains fidèles ont préféré fuir Numenor et sont allés s'installer sur les terres du milieu avant leur chute. Car les numénoréens avaient colonisé les rives de la terre du milieu, en y construisant des cités portuaires fortifiées. Bien sûr, la guerre civile faisait rage là-bas aussi, ce qui explique que ces cités ne seront pas sous votre contrôle à votre arrivée. Mais c'était toujours plus sûr qu'à Numenor même où la traque était impitoyable.

A la chute de Numénor, ces cités portuaires sont devenus des villes indépendantes gouvernés par ce que j'appelle des numénoréens noirs. Là on est déjà plus dans la fiction de la partie mais c'est au moins en partie vrai. La majorité des hommes de la terre du milieu sont tombés sous la coupe de Sauron puis lors sa disparition à la chute de Numénor s'en sont soit détourné, définitivement ou temporairement, soit attendaient sont retour.

Dernière chose, tu parles du conseiller du roi "au singulier". Mais il y avait un conseil tout entier qui entourait le roi, à Numenor. Il était appelé : le conseil du sceptre (le sceptre était un des symbole du pouvoir). D'ailleurs quand j'ai lu ça, ça m'a fait bien sourire car c'est juste parfait pour le BG de notre partie. C'est pour ça que le conseil sera appelé : conseil du sceptre aussi bien que conseil d'Arnor (comme ça on évite les répétitions quand on doit le dire plusieurs fois dans un post. Amandil était le conseiller le plus proche du roi, avant que Sauron ne soit fait "prisonnier".
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 26 Août 2016, 12:12 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
A propos des demi-elfes

On en avait parlé rapidement en HRP, voici la justification avec les extraits à l'appui.
Pas de demi-elfe et pas d'union possible entre les elfes et les humains, sont cas extrêmement rare.

Cette phrase vient de Gwindor, elfe de Nargothrond, et va à Finduilas, fille du roi Orodreth (donc une elfe) qui est amoureuse de Túrin (donc un humain) :

"Il n'est pas convenable que les Premiers Enfants d'Illúvatar épousent les Nouveaux Venus, et cela n'est pas sage, car leur vie est brève, ils passent vite et nous laisseraient en veuvage tant que le monde durerait. Et le destin qui nous gouverne ne le permettra pas, sauf une fois ou deux, pour des raisons si lointaines que nous les ignorons."
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 10 Septembre 2016, 22:25 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
Peuples et langages

Je commencerai pas les peuples les moins connus et puis si j'ai le temps et que c'est nécessaire, je rajouterai les autres (nains, elfes, etc...)

LANGAGES
On va garder les dénominations qu'on connaît sur les autres parties autant que possible, en utilisant le nom de la race pour désigner la langue. Et oui car les langues ont un "nom" pour Tolkien. Mais on ne va pas se créer de la difficulté pour rien.

Pour les personnages qui ont vécu à Numénor, les langues disponibles sont :
- le "commun" : dit "occidentalien, ouistrain, langue commune, parler commun". Issu de Numénor (la langue de Numenor était l'adûnaïque) et s'est imposé peu à peu à tous les peuples humains et à tous les autres peuples. Les elfes aussi parlent le commun. C'est facile pour eux qui sont doués pour les langages.

Attention, les langages elfes étaient interdits sur Numenor à partir du moment où ont commencé la guerre civile. Ceux qui les pratiquaient le faisaient en secret.
- l'"elfe" : en réalité, il s'appelle le "sindarin". J'aime beaucoup ce mot et je ne verrai pas d'inconvénient à l'utiliser si vous préférez. C'est le langage le plus répandu chez les elfes de la terre du milieu. Celui qui s'est peu à peu imposé parmi eux et répandu parmi les différentes branches.
- le "quenya" : La langue des elfes resté sur le continent de Valinor. La langue la plus prestigieuse (et difficile) des elfes. Très peu utilisée en Terre du milieu, sauf parmi les plus grands parmi les elfes.

Les langues ci-dessous nécessiteront une justification BG pour ceux de Numenor.
-L"orc" : dénommé "Orquien" en réalité. On se contente d'Orc sauf si vous préférez ce terme. C'est la langue des orcs. En tout cas, le bagage commun entre tous les dérivés utilisés par les tributs Orc (ou gobelin, c'est pareil) qui ont parfois du mal à se comprendre entre elles et en viennent donc à utiliser le commun. C'est un mélange de parlé noir, du langage propre des orcs et du commun.
- Le "parlé noir" : A l’origine, les Orques au service de Morgoth « n’avaient pas de parler qui leur soit propre, mais qu’ils prenaient ce qu’ils pouvaient des autres langues et le pervertissait à leur contentement ; pourtant ils ne créèrent que des jargons brutaux, à peine suffisants même pour leurs propres besoins ». Aussi Sauron créa-t-il le parler noir au cours des Années Sombres du Deuxième Âge afin de « servir de lingua franca pour ses sujets » Son entreprise ne semble pas avoir été couronnée de succès. Après la chute de Barad-dûr, en l’an 3441 DA, il fut oublié de tous sauf des Nazgûl. Les langues en usage parmi les Orques dégénérèrent à nouveau, bien qu’elles aient conservées de nombreux termes tirés du parler noir, comme ghâsh « feu ». Le parler noir regagna en puissance après le retour de Sauron au Mordor, en 2951 TA : il redevint la langue de Barad-dûr et des capitaines du Pays sombre.

Pour les personnages qui ont vécu en terre du milieu, d'autres options sont disponibles, en plus de celles ci-dessus :
- le "Dunlending" : langage des hommes du pays de Dun
- le "Drughu" : langage des Drúedain
- le "Northmen" : langage des Northmen
- le "Lossoth" : langage des Lossoth

Le langage des nains est le Khuzdul ; il est INNACCESSIBLE sauf pour les personnages nains
Explication : Les Nains n’utilisaient le khuzdul qu’entre eux. Apprenant rapidement les langues étrangères (quoique n’étant pas des linguistes talentueux et parlant celles-ci avec un accent « nanesque » marqué)18), ils employaient de préférences les langues des peuples avec lesquels ils commerçaient lorsqu’ils étaient en rapport avec eux19)20). Dans les Terres Occidentales, les Nains utilisaient surtout le parler commun21) ou certaines langues elfiques, comme l’ossiriandais22). Les rares mots de khuzdul qui sortirent des cités naines étaient essentiellement des cris de guerre, tel le « Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! » de Gimli23) ou des noms de lieux, comme ceux de leurs demeures ou des reliefs à proximité (par exemple les noms des montagnes entourant Khazad-dûm : Barazinbar, Zirak-zigil et Bundushatûr)24).

En particulier, les Nains gardaient farouchement secrets leurs véritables noms khuzdul. Lorsqu’ils conversaient avec d’autres peuples, ils adoptaient des noms « externes » empruntés à la langue locale, comme en témoignent le nom de Gimli et de sa parentèle, tirés du dalien25). Au Troisième Âge, le khuzdul avait cessé d’être la langue maternelle des Anfangrim26) pour devenir une langue érudite, apprise dans la petite enfance, réceptacle de tous les sujets qui ne devaient pas être lus par des étrangers27). Le khuzdul était également employé pour leurs inscriptions tombales, comme celle de Balin en Moria, quoique le nom qu’ils inscrivaient alors fût le nom « externe » de la personne décédée28).

PEUPLES

Les Dunlending
« Les hommes du Pays de Dun furent très étonnés, Saruman leur ayant dit que les hommes de Rohan étaient cruels et brûlaient vifs leurs prisonniers. » Le Seigneur des Anneaux - Livre III - Chapitre 8

A l'origine issus des ancêtres du Peuple de Haleth restés à l'est des Montagnes Bleues, les Dunlendings - qui ne s'appelaient pas encore ainsi - occupaient l'Eriador. Au Deuxième Âge, ils vivaient dans les grandes forêts de l'Enedwaith et du Minhiriath.

L’arrivée des Númenóréens fut bien accueillie, jusqu'au règne du roi Tar-Atanamir, qui commença à lever de lourds tributs et à déboiser intensivement l'Eriador, rejetant par les armes les hommes moindres vers des pays ne jouxtant pas les côtes. Ces Hommes durent donc fuir ; certains partirent vers l'ouest et vécurent dans les bois d'Eryn Vorn ; d'autres partirent vers le nord et donnèrent naissance aux ancêtres des Hommes de Bree ; enfin, d'autres s'établirent sur les contreforts ouest des Monts Brumeux et dans les vallées du nord des Montagnes Blanches, pleins de rancœur envers les Hommes de Númenor.

A la fin du Deuxième Âge, le Royaume en Exil du Gondor, fondé par Isildur et Anárion, s'étendait sur des terres occupées par les Dunlendings. Isildur s'allia avec l'un de leurs rois en cas de guerre contre Sauron, mais le roi de ces Hommes le trahit ; en retour, Isildur le maudit et le condamna à hanter les galeries creusées sous le Dwimorberg, qu'on connut bientôt sous le nom de Chemins des Morts.

Northmen
Peuple d'Eorl au TA mais appelé Northmen avant.

« Ces Hommes du Nord étaient les descendants de cette même race d'Hommes qui au Premier Âge, gagnèrent l'ouest de la Terre du Milieu, et furent les alliés des Eldar dans leurs guerres contre Morgoth ; ils se comptaient donc pour de lointains parents des Dúnedain et des Númenóréens, et l'amitié était grande entre eux et les gens du Gondor. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Cirion et Eorl

Les Hommes du Nord étaient les descendants d'Hommes qui, au Premier Âge, gagnèrent l'ouest de la Terre du Milieu et furent les alliés des Eldar dans leur guerre contre Morgoth. Les Hommes du Nord semblent avoir été apparentés de près au Peuple de Hador. Ils s'estimaient être de lointains parents des Dúnedain et des Númenóréens. À ce titre, ils furent les plus fidèles alliés du Gondor dans sa luttre contre les Orientaux, servant ainsi de rempart face aux invasions venant du nord et de l'est. Ils prospérèrent et formèrent une importante communauté qui vivait au Rhovanion, principalement dans la Forêt Noire. Grands éléveurs de chevaux, ils avaient acquis une réputation de cavaliers insurmontables.

Les Beornides
« En vérité, dit Glóin, n'étaient les Beornides, le passage de Dale à Fondcombe serait depuis longtemps devenu impossible. Ce sont de vaillants hommes, et ils maintiennent ouvert le Haut Col et le Gué du Carrock. Mais leurs péages sont élevés, ajouta-t-il avec un hochement de tête, et comme le Beorn de jadis ils n'aiment pas trop les Nains. Ils sont toutefois sûrs, et c'est beaucoup de nos jours. » Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 1

A l'origine, le peuple de Beorn est issu des Hommes, parents du Peuple de Hador, qui ne franchirent pas les Monts Brumeux. Ils étaient donc parents des Hommes de Dale ainsi que des Éothéod (ancêtres des Rohirrim). Leurs terres s'étendaient dans le Val d'Anduin, aux alentours de la demeure de leur seigneur Beorn.

Après la Bataille des Cinq Armées où Beorn terrassa à lui seul de nombreux Orques, dont Bolg leur chef, le peuple des Beornides développa des relations avec les Nains d'Erebor et le peuple de Dale, à l'est, et les Elfes de Thranduil au nord-est de leurs terres. Ils se chargeaient de l'entretien des routes qui traversaient leurs terres, du Haut Col et du gué du Carrock.

Les Lossoth
« Lorsque les Hommes de Neige aperçurent le navire, ils en conçurent étonnement et effroi, car de mémoire d'Homme, ils n'avaient vu un tel vaisseau sur la vague, mais ils s'étaient faits à présent moins hostiles, et sur leurs chariots à patins, ils transportèrent le Roi et ceux de son entourage qui avaient survécu, au large, tant qu'ils osèrent s'aventurer ; de sorte qu'une chaloupe envoyée du navire put les recueillir. » Le Seigneur des Anneaux - Appendice A

Les Lossoth étaient un peuple d'Hommes qui habitait sur les rives de la Baie de Forochel, principalement au cap Forochel, au nord-ouest de la baie, mais certains campaient sur les rives sud de la baie, au pied de l'Ered Luin. Ils vivaient dans des huttes faites de neige, utilisaient des chariots sans roues et des skis.

Lorsqu'en 1974 3A, le roi d'Arthedain Arvedui dut fuir l'invasion de son pays par l'Angmar, il trouva refuge, avec quelques Dúnedain du Nord, parmi les Lossoth. Ceux-ci leur offrirent nourriture et logement par pitié, mais aussi par peur de leurs armes. À la fin de l'hiver, Círdan envoya un navire secourir Arvedui. Celui-ci, malgré les pressentiments néfastes du chef des Lossoth, embarqua à bord, après lui avoir donné l'Anneau de Barahir ; mais le navire sombra corps et biens dans la baie, suite à une terrible tempête. Lorsqu'ils apprirent cela, bien plus tard, les Dúnedain du Nord rachetèrent l'Anneau aux Lossoth.

Les Druedains
« Devant eux était une étrange forme d'homme, noueuse comme une vieille pierre, et les poils de sa maigre barbe étaient éparpillés sur un menton plein de bosses comme de la mousse sèche. Il avait les jambes courtes et de gros bras ; épais et trapu, il ne portait pour tout vêtement qu'une ceinture d'herbe autour de la taille. » Le Seigneur des Anneaux - Livre V - Chapitre 5

Les Drúedain étaient une race d'Hommes que les Eldar comptaient parmi les Edain. Ils étaient plutôt trapus, et leur face n'avait rien d'agréable, mais ils possédaient de nombreux talents : un excellent odorat, une vue perçante, de grands talents en botanique et, surtout, en sculpture : leurs œuvres les plus réputées étaient les « pierres de garde », qui les représentaient, et dans lesquelles ils arrivaient, semble-t-il, à instiller une partie de leurs pouvoirs.

Une petite fraction de leur peuple entra en Beleriand aux côtés des Haladin, avec qui ils vivaient en bonne amitié ; et lorsque Haleth la Chasseresse mena son peuple en Brethil, les Drúedain s'y installèrent à leurs côtés, et leurs talents de sentinelles et de chasseurs d'Orques étaient réputés. Ils n'étaient cependant qu'un petit nombre, et lorsque Morgoth en vint à contrôler presque tout le Beleriand, seules quelques familles réussirent à fuir et à se réfugier aux Bouches du Sirion.

Au Deuxième Âge, ces quelques Drúedain s'installèrent à Númenor avec les autres Edain, mais ils pressentaient que les expéditions navales du roi Tar-Aldarion amèneraient le malheur sur l'île ; et ils firent voile vers la Terre du Milieu. On dit que le dernier d'entre eux quitta l'île lorsque le roi Ar-Pharazôn y amena Sauron en otage.

Cependant, la majeure partie des Drúedain n'était pas entrée au Beleriand, mais s'était établie sur les deux versants des Montagnes Blanches. Ils vécurent là en paix jusqu'à ce qu'une race d'Hommes mauvais vienne de l'est et ne les chasse de la plus grande partie des Montagnes, dont ils n'occupèrent plus que les extrémités occidentales (le Drúwaith Iaur) et orientale (la Forêt de Drúadan).

Les Drúedain devinrent alors un peuple secret et furtif, harcelé par les autres races d'Hommes, dont les Rohirrim. Cependant, Ghân-buri-Ghân, un Drúadan de la Forêt du même nom, n'hésita pas à aider l'armée de Théoden lors de la Guerre de l'Anneau en lui indiquant le chemin de la Vallée Fardière, ceci afin d'éviter les Orques qui tenaient la route de Minas Tirith. Le roi Elessar ne l'oublia pas, et donna la Forêt de Drúadan à Ghân-buri-Ghân et aux siens.

Les Trolls
Leur première apparition attestée eut lieu lors de la bataille de Nirnaeth Arnoediad, durant laquelle la garde rapprochée de Gothmog était formée de Trolls. Après la chute de Morgoth, ils fuirent vers l'est ; certains se retrouvèrent en Eriador (parmi eux se trouvaient sans doute les ancêtres des Trolls que rencontra Bilbo lors de l'Expédition d'Erebor), mais d'autres suivirent Sauron en Mordor et le servirent fidèlement.

Plusieurs classes de Trolls sont mentionnées : on trouve des Trolls des cavernes (dans la Moria), des Trolls des collines (en Mordor et dans les Landes d'Etten), des Trolls des montagnes et des Trolls des neiges (auxquels est comparé le roi Helm de Rohan).
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 11 Septembre 2016, 22:06 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
EXTRAITS DES LIVRES DIRECTEMENT UTILES POUR LA PARTIE

Vous trouverez ici des extraits de notes ou de récits tirés directement des contes et légendes inachevés, du Silmarillion ou du seigneur des anneaux, d'une grande valeur pour notre partie !
Merci Monsieur Tolkien d'avoir pensé à nous les rôlistes, sans même le savoir !
Il y a plein de choses très intéressantes pour vous dans ces extraits (que je recopie à la main je tiens à préciser) alors j'espère que ça vous plaira.

J'ai repris dans les règles tout ce qu'on peut tirer comme règles des extraits suivants. Mais il était très important pour moi de vous faire partager ces notes, pour que vous vous rendiez compte de la chance qu'on a de pouvoir s'appuyer sur des textes tangibles pour des éléments aussi important que les déplacements.

Extraits concernant les distances et les vitesses de déplacement des Numenoréens
Les 2 extraits suivants sont à l'origine des règles que j'ai éditées ici : viewtopic.php?p=187480#p187480

Extrait de l'Appendice : Les mesures linéaires numenorénnes des contes et légendes inachevés
"Les mesures des distances sont données autant que possible en termes modernes. On utilise la "lieue" parce qu'elle représente la plus longue mesure de distance : selon le comput numénoréen (qui était décimal), cinq mille rangar (soit cinq mille bonnes foulées ou enjambées) constituaient un "lar", environ cinq de nos kilomètres. Lar signifiait "pause", car hors les cas de marche forcée, on faisait un brève halte après avoir couvert cette distance. Vu la stature plus élevée des numénoréens, le rangar équivalait approximativement à un mètre, soit environ 38 pouces. Cinq mille rangar fournirait donc un équivalent presque exact de 5280 yards anglais soit l'équivalent de notre "lieue" (5277 yards) - environ quatre kilomètres. Toutefois ces équivalences ne sauraient être déterminées avec exactitude, car elles sont fondées sur les longueurs mentionnées dans divers récits, pour tel objet ou telle distance susceptibles d'être comparés à ceux de notre propre temps. Et pour autant que les mains, les pieds et les pouces fournissent des unités de mesure, il nous faut compter avec la puissante stature des numénoréens. Et, d'autre part, avec les variations par rapport à ces moyennes, qui peuvent intervenir lors de l'organisation d'un système destiné à la fois à l'usage courant et aux calculs exacts. Ainsi deux rangars faisaient, disait-on souvent, "une hauteur d'homme", ce qui, le rangar ayant un peu plus d'un mètre, donnait un taille moyenne de deux mètres et quatre à cinq centimètres ; mais ceci se rapporte à une période plus tardive, lorsque la stature des Dunedains semble s'être amenuisée ; et il ne s'agit pas de formuler avec précision une moyenne de taille pour les hommes Dunedains, telle qu'on pouvait la constater à l'époque, mais simplement d'énoncer une longueur approximative en termes de l'unité bien connue, rangar. (on a souvent dit que le rangar représentait la longueur d'une foulée, depuis le talon arrière jusqu'à l'orteil avant, d'une homme ayant atteint sa pleine croissance et marchant rapidement mais d'un pas léger : or une véritable foulée serait plutôt équivalente à un ranga et demi)
Toutefois, on prétend que les nobles des temps jadis dépassaient "la hauteur d'homme". Elendil était réputé mesurer un ranga de plus qu'une "hauteur d'homme". Mais on le croyait le plus grand des Numénoréens à avoir survécu à la submersion, et on l'appelait d'ailleurs très communément Elendil-le-Grand. Les eldar, dans les jours anciens, étaient également gens de très haute taille. Galadriel, "la plus grande de toutes les femmes dont il est parlé dans les récits", est dite "haute comme un homme", mais ceci "d'après les mesures des Dunedain et des hommes d'autrefois", ce qui indiquerait une hauteur d'environ deux mètres cinq.
Les Rohirrim étaient généralement plus petits, car dans leur lointaine ascendance, ils avaient du sang d'hommes plus lourdement charpentés et plus trapus. On dit qu'Eomer était grand, qu'il avait la même taille qu'Aragorn ; mais comme d'autres descendants du roi Thengel, il était plus grand que le commun des hommes du Rohan, tenant ses traits de Morwen, la femme de Thengel, une dame du Gondor, de haute noblesse Numénorénnes."

Note 9 du récits du désastre du champ des iris
Note extrèmement précieuse, en particulier pour le maréchal et le général ! Elle parle du voyage entreprit par Isildur.
"Quarante jours devaient suffire, si tout allait bien. Le voyage comptait au moins 308 lars de marche, mais les soldats Dunedain, hommes grands et forts endurants, étaient accoutumés à faire "sans effort", leurs 8 lars par jour. Ils avançaient par étape d'un lar avec de brèves pauses à l'issue de chaque étape et une heure de pause également, aux alentours de midi. Cela leur faisait une "traite" d'environ 10h à 10h et demi, durant laquelle ils marchaient 8 heures d'affilée. Ils pouvaient maintenir cette allure sur de longues périodes, pour peu qu'ils aient des provisions en suffisance. Le temps pressant, ils étaient capables de se déplacer beaucoup plus rapidement, au rythme d'environ 12 lars par jour (ou même plus en cas d'urgence). A la date du désastre, on disposait en rase campagne d'au moins onze heures de jour à la lattitude d'Imladris ; mais de moins de huit au cœur de l'hiver. Toutefois, en temps de paix, on entreprenait pas de long voyage durant l'hiver."

Extraits concernant le déroulement des voyages et les chevaux

Extraits du récit : "Le désastre du champ des Iris" = indications sur le déroulement des voyages
note 8 : cette note donne de précieuses indications sur le déroulement et la préparation des journées de marche :

"Il leur (Isildur et ses hommes) fallait bien quelques bagages et provisions dans ces pays déserts, car ils ne pouvaient compter sur aucune habitation, ni d'elfes ni d'hommes, avant d'atteindre le royaume de Thranduil, presque au terme de leur voyage. En cours de route, chaque homme portait environ deux jours de provisions (outre "l'en-cas" : voir extrait suivant) Le reste et les autres bagages étaient tansportés à dos de cheval, des petits chevaux très résistants, d'une race qu'on avait d'abord découverte, dit-on, vivant à l'état libre et sauvage dans les vastes plaines du Sud, à l'Est du Vert-Bois. Mais s'ils acceptaient de transporter, au pas, de lourdes charges, ils ne laissaient personne les monter. Et il n'y en avait que dix.

Extrait du récit même à propos de l'en-cas
"Malgré la longueur du voyage entrepris, les Dunedain portaient, chacun à la ceinture, une pochette scellée contenant un flacon de cordial et des tranches de pain-de-route, de quoi subvenir à leurs besoins pendant plusieurs jours, - non point le miruvor ou les lembas des Eldar - mais quelque chose d'analogue, car grande était l'efficacité de la médecine et des autres arts pratiqué à Numenor, et on ne les avait pas encore oubliés."

Comme je suis sympa, voici les définitions de ces mots que vous ne connaissez peut-être pas :
Le miruvor : il s'agit d'une boisson consommée par les Valar en période de fête, dont les Eldar croient qu'elle est faite « à partir du miel des fleurs immortelles des jardins de Yavanna, bien qu'il fût clair et translucide ». C'est un cordial chaud et odorant. Elrond, le seigneur de Fondcombe, en offre une gourde à Gandalf au départ de la Communauté de l'anneau. Celui-ci en fait boire à trois reprises à ses compagnons lors de leur périple : uIl donne à ceux qui en boivent « une nouvelle force au cœur un nouvel espoir et une nouvelle vigueur".

Le lembas : Il s'agit d'un pain, confectionné par les Elfes, qui se présente sous la forme de fines galettes dorées. Le lembas peut être conservé très longtemps et présente des capacités nutritives élevées, « nourriss[ant] la volonté et donn[ant] une force d'endurance, ainsi qu'une maîtrise des nerfs et des membres dépassant celle des simples mortels1 ». Dans Le Seigneur des anneaux, Galadriel en offre à la Communauté de l'Anneau, et il constitue la principale nourriture de Frodon et Sam durant leur voyage jusqu'au Mordor.

Extraits concernant les chevaux

Extrait de la "Description de l'île de Numénor"
Toujours dans la même lignée, d'autres éléments précieux concernant les chevaux.
"A Numenor, tout le monde se rendait d'un lieu à un autre à cheval ; car les Numenoréens, tant hommes que femmes, étaient des cavaliers passionnés, et tous ceux de ce peuple aimaient les chevaux, les traitaient avec honneur et les hébergeaient de noble façon. Et aux chevaux, on apprenait à percevoir les appels venus de loin et à y répondre ; il est dit dans les vieux comptes que lorsqu'il y avait un grand amour entre un cavalier, homme ou femme, et son coursier favori, il pouvait le faire venir à lui par simple opération de pensée. C'est pourquoi les routes de Numenor étaient non pavées, pour la plupart, faites et entretenues à l'usage des cavaliers, car dans les siècles passés, car dans les siècles passés, on ne se servait guère de voitures et de charettes, et les chargements lourds voyageaient par mer."

Extrait concernant le conseil du sceptre
Note 23 du récit d'Aldarion
"Dans une note concernant le "Conseil du sceptre", tel qu'il fonctionnait en cette période de l'histoire de Numenor, il est précisé que ce Conseil n'avait qu'un pouvoir consultatif, et qu'il ne pouvait en rien influer sur les décisions du Roi ; et que ni le souhait ni la nécessité d'un autre type de pouvoir ne s'étaient encore manifestés. Le conseil était composé des membres représentant chacune des régions de Numenor ; mais l'héritier présomptif en était membre de plein droit, afin qu'il s'initie aux pratiques du gouvernement ; et d'autres personnes pouvaient, occasionnellement, y accéder lorsque la matière qui faisait l'objet de la discussion relevait de leur compétence particulière, soit que le roi les y convoquât, soit qu'elles demandassent elles-même à y participer. A cette époque, outre le roi, 2 membres du conseil étaient de la lignée d'Elros : Valandil, le seigneur d'Andunië pour l'Andustar, et Hallata, le seigneur du Hyarastorni pour le Mittalmar ; mais ils devaient leur position non pas à leur rang ou à leur richesse, mais à l'estime et à l'affection qu'ils avaient su gagner dans leur pays respectif.

Extrait concernant les arcs Numenoréens
Extrait de la description de l'île de Numenor
"Plus tard, lors des guerres avec la Terre du Milieu, les arcs des gens de Numenor devaient inspirer une sombre terreur. "Les Hommes-de-la-mer", disait-on projettent devant eux un grand nuage, telle une pluie qui devient serpents ou une noire grêle acérée" ; et en ces temps là, les puissantes cohortes des Archers du Roi utilisaient des arcs en aciers creux et des flèches à empenne noire, longue d'une bonne aune, de la pointe à l'encoche. Mais longtemps les équipages des grandes nefs nunmenorénnes srvinrent, les mains nues, parmi les hommes de la Terre du Milieu ; et bien qu'ils eussent des haches et des arcs à bord, pour abattre des arbres comme bois d'oeuvre ou pour chasser leur nourriture sur les plages sauvages que nul alors ne revendiquait, ils laissaient leur attirail à bord lorsqu'ils recherchaient la société des hommes du pays."

Cet extrait a inspiré une règle spéciale sur les armes que vous retrouverez ici : http://www.donjonsetdragons.net/viewtop ... 53#p190853
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Octobre 2016, 15:45 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
Les objets et matériaux emmenés de Numenor

Par l'intermédiaire de Silmarien, fille aînée de Tar-Elendil, quatrième roi de Númenor, Elendil descend de la Maison d'Elros.
Silmarien est celle qui a reçu en cadeau l'Elendilmir (le « Joyau d'Elendil » en quenya) ou « Étoile du Nord », qui est un diamant serti dans une résille de mithril, symbole du pouvoir des rois d'Arnor avec le sceptre d'Annúminas, et rappelant le Silmaril porté par Eärendil.
Fabriqué pour Silmarien, qui avait été écartée du pouvoir, il est transmis par elle aux seigneurs d'Andúnië et ainsi à Elendil, qui l'apporte en Terre du Milieu. C'est le joyau qu'il porte à son front.

Image

Pour info :
Dans le récit du Désastre des Champs d'Iris donné dans les Contes et légendes inachevés, Isildur doit se couvrir la tête de son capuchon pour couvrir l'éclat de l'Elendilmir alors qu'il porte l'Anneau unique. Le pouvoir de l'Elendilmir original était donc tel qu'il surpassait l'invisibilité conférée par l'Anneau

Cela me fait penser que je ne vous ai pas encore révélé tous les objets que vous avez en votre possession, et c'était volontaire pour pas y aller progressivement. Mais le moment est venu.

Chanson de Pippin dans le seigneur des anneaux :
« De grands vaisseaux et de grands rois
Trois fois trois,
Qu'ont-ils apporté de la terre effondrée,
Sur le flot de la mer ?
Sept étoiles et sept pierres
Et un arbre blanc. »


Image


  • Les sept étoiles font référence à la bannière d'Elendil

  • les sept pierres sont les Palantír, les fameuses pierres de vision dont vous devez vous rappeler de par les film et qui vont très vite avoir une importance majeure dans la gestion du royaume


    Image

  • Le fruit est celui de l'Arbre blanc Nimloth, brulé à Numenor, sauvé par Lilith (Isildur dans l'histoire originelle).


Image


Les navires des Fidèles ont emporté d'autres objets d'importance :
  • L'anneau de Barahir : L'anneau de Barahir (aussi nommé anneau de Felagund) est le nom donné à un anneau fabriqué par les Ñoldor en Valinor et originellement porté par Finrod Felagund.


    Image


    Lors de la bataille de Dagor Bragollach, l'Homme Barahir couvrit la retraite de ce dernier, qui lui donna cet anneau en signe de reconnaissance. Lorsque Bahrahir fut tué en Dorthonion, sa main et l'anneau furent coupés par les Orques comme preuve de sa mort. Beren, fils de Barahir, parvint toutefois à récupérer main et anneau, qu'il rapporta à Nargothrond. En paiement de la dette signifiée par cet anneau, Finrod abandonna sa souveraineté sur Nargothrond pour accompagner Beren dans sa quête des Silmarils. Au cours de cette quête, ils furent capturés par Sauron, et Finrod se sacrifia pour sauver Beren d'un loup-garou envoyé pour les dévorer1.

    L'anneau passa sans doute ensuite à Dior Eluchíl et Elwing, puis à Elros et aux rois de Númenor. Tar-Elendil le donna à sa fille aînée Silmariën, qui ne put monter sur le trône et le confia à son fils Valandil, premier seigneur d'Andúnië. Il resta dans cette famille jusqu'à Elendil. Rapporté en Terre du Milieu par ce dernier, il devint l'un des trésors du royaume d'Arnor.

  • La pierre d'Erech : La pierre d'Erech est une imposante pierre noire, d'approximativement deux mètres (six pieds) de diamètre, apportée de Númenor
    Image

  • Le sceptre d'Andunië : Le Sceptre d'Annúminas (ou Sceptre d'Andúnië) est une baguette d'argent, symbole du pouvoir des seigneurs d'Andúnië au Deuxième Âge. Apporté en Terre du Milieu par Elendil, il devint le symbole de la royauté d'Arnor.


Le sceptre, l'anneau et la couronne ci-dessous :


Image
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 09 Septembre 2020, 23:43 
Hors-ligne Scribouillard
USER_AVATAR
Votre dévoué scribe, conteur, maître du jeu

Inscription : Mai 2015
Message(s) : 5354
On commence à avoir bien avancé sur toute ce qui est "logistique HRP" pour la reprise.
Il est temps de poser la première pierre en terme de rôle play. Et cela commence par une petite liste des changements qui conditionne la reprise de la partie.

Si j'ai accepté de me relancer dans l'aventure c'est d'une, parce que vous m'y avez grandement encouragé et je vous en remercie. Il y a comme une partie de moi ici, comme un jardin qu'il est bon de cultiver.
De deux parce que la série sur le seigneur des anneaux est en tournage et je suis curieux de pouvoir comparer nos belles idées ici et notre interprétation de cet univers que je chérie.

En conséquence, je tiens absolument à me rapprocher des canons de l'univers. Et pour cela certains correctifs sont nécessaires. Des libertés que j'avais instaurées au début parce que j'avais peur de ne pas réussir à vous embarquer avec moi. Mais vous avez su me rassurer sur ce point. Si vous appréciez mieux l’œuvre grâce à cette partie, ce sera une petite victoire pour moi.

Venons-en donc à ces correctifs :
1. Nous allons en revenir à la lignée des rois telle qu'elle existe dans le Silmarillion. Cela signifie que Lireliémiliath-Lorelenemilor (lilith) et Khelekril ne sont plus les enfants d'Elendil. On introduit donc 2 nouveaux personnages : Anárion et Isildur, les fils d'Elendil. Ils sont les fondateurs du royaume du Sud, le royaume du Gondor.
2. Je dois reprendre la main sur Elendil. Mon idée était de vous driver grâce à Fëaromen, son fidèle intendant. Mon idée était de vous laisser ainsi pleinement les rênes du royaume, comme le voudrait une partie de kingmaker. Le problème - qui n'a rien à voir avec toi Luc - c'est que cela m'oblige à tenir une posture rigide avec Fëaromen. Je me retrouvait à presque dicter les prises de décisions à Luc pour pouvoir dérouler mon scénario. Elendil paraissait "affaiblit dans son pouvoir" vis-à-vis de son intendant. Et cela me gênait de plus en plus. Je pense que repasser Elendil en PNJ règlera tout à fait ces problèmes. Et que ça n'en restera pas moins très agréable à jouer en kingmaker. Elendil tiendra compte des avis de ses conseillers. C'est vous qui dicterait l'ordre de construction des bâtiments. Et cela me laisse la possibilité de trancher en connaissance de cause pour créer des rebondissement, ou aller plus vite vers la suite du scénario.
3. On passe aux règles de AiME ce qui est un grand soulagement pour moi. Les règles de DD5 sont vastes, et le fait d'évoluer sur AiME m'enlève une grande épine du pieds. Il n'y a plus de magie et je ne serai plus torturer entre "le respect de l'univers d'une part" et "le fait de ne pas frustrer mes joueurs dans l'évolution de leurs personnages" d'autre part.
4. Hormis les fils d'Elendil, Tolkien a laissé très peu de détail sur la famille proche de ce personnage fétiche. Nous avons donc le loisir de pouvoir broder dessus. Lilith et Khelekril deviennent donc la nièce et le neveu du roi à compter de ce post.

J'ai un temps songé à corriger tous les posts de la première partie de l'aventure pour prendre en compte ces changements majeurs. A la réflexion, c'est inutile, ça dénaturerait nos précieux début. Pour signifier le changement, je vais introduire un post de délimitation entre l'ancienne partie et la nouvelle, sur tous les sujets RP qui sont toujours d'actualité. Ils renverront vers le présent message. Nous continuerons à poster sur les différents sujets RP en prenant en compte les nouveautés.
Cela m'économisera une sacré dose de travail qui plus est.

Afin d'introduire tout cela en RP de façon douce et subtile, vous aurez droit à des extraits des "Mémoires d'Elendil". Pure composition à venir de ma part. Cela sera un moyen de vous reconnecter avec l'histoire et l'univers. Et vous permettra aussi d'entrevoir ce qui vous attend, au travers des préoccupations de votre cher roi.

Si vous avez des questions, c'est ici (et dans les jours qui viennent). Je tiens à ce qu'on mène les discussions qui concernant le RP sur le forum (et pas sur whatsapp ou discord). Car ici, une trace de nos échanges est conservée, et c'est important vu l'ampleur de la partie. Il est bon de pouvoir se rafraichir la mémoire, surtout quand les informations sont abondantes.
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce sujet : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL